Loading Content..

Category: Marketing du Sens

Le luxe de cueillir ses clients, et non de les chasser…

Nous l’avions oublié sans doute, mais gérer une entreprise, c’est avant tout, gérer un projet… Une idée qui germe, une équipe qui se forme, des objectifs qui se dessinent… puis des buts quantifiés à atteindre, et forcément des clients à trouver…

Des clients à trouver “, d’ailleurs oui, parlons-en… Les clients : on nous a appris qu’il fallait les chercher, les débusquer, les traquer même. Le marketing industriel a réellement déshumanisé la notion de client. D’ailleurs, il l’a appelé avec envie et gourmandise “LA CIBLE “. Comme dans un safari humain, son commercial n’a qu’un but : trouver sa proie et l’afficher à son tableau de chasse en arborant fièrement ses trophées au prochain comité de direction. Il est vrai que ces derniers temps, en tant que “client potentiel”, “prospect chaud”, ou autre expression délicieuse, on se sent un peu dans le viseur. C’est quand même malsain que notre société en soit arrivé là, non ?

A titre personnel, je suis à saturation de cette traque incessante. Les prédateurs qui rodent avec leurs cookies et leurs applis géolocalisées en bandoulière, je les fuis avec délice parce que je finis par croire (rectificatif : savoir) qu’ils en veulent plus à mon argent qu’à mes motivations d’achat et à mon bonheur. Quand un vendeur vous traque, je ne suis pas sûre que cela soit vraiment pour vous vendre du rêve. Le marketing industriel est allé si loin qu’il ne se rend plus compte que, les chasseurs et le gibier étant devenu si nombreux, il est réellement impossible de chasser avec précision. Alors à force, on spamme, on harcèle, on tire à tout va et à tout coût, on ment sur son produit ou en surajoute. Je ne crois absolument pas à cette technique de vente qui consiste, dès que vous avez acheté un frigo en ligne chez “B”, à inonder toutes les pages web que vous visitez de pubs pour acheter un aspirateur (ou encore un frigo) chez “B”.

Au contraire, je crois au DROIT du “consommateur” de se reconnaître dans une marque en toute sérénité. Je crois à la liberté de chacun de donner un SENS à ses achats, ses actions, ses choix. Les Marques qui réussiront seront celles qui sauront désormais CUEILLIR LEURS CLIENTS et non plus LES CHASSER. Seith GODIN l’explique dans son livre « Nous sommes tous singuliers : exit le marketing de masse » que je vous conseille. Impossible désormais de toucher et de vendre à tout le monde. Le marché “grand public” est un fantasme devenu improductif tant la courbe de Gauss (qui décrit la distribution d’une population par une loi normale) s’est aplanie. Le marketing de la permission remplace le marketing de l’intrusion car nous avons tous vocation à choisir les produits et services qui nous séduisent plutôt que ceux qu’on tente de nous imposer. Au concept de chasse, je préfère celui de cueillette où la marque voit doucement grandir puis murir sa relation avec son client. C’est plus agréable pour tout le monde, plus libertaire pour le client, et bien plus enrichissant pour la Marque…

Conclusion : cueillez vos clients plutôt que des les chasser…

partager ses emotions marketing

    Leave Your Comment Here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Nullam eget sit non Praesent mi, Phasellus in felis facilisis